Paris 03h18
Vientiane 09h18
Expéditions Spéléologiques au Laos
 

dimanche 14 février 2010

   
Frédéric

Decouverte a Ban Phanong pour la saint Valentin
On remonte a Ban Phanong avec Gael aujourd'hui.
Situe a 1040 metres d'altitude, on atteint ce village hmong par un sentier bien raide dans la jungle depuis le village de Ban Namken, ou une source d'eau chaude nous offrira un excellent bain de pieds au retour.

Au village, des paysans pechent dans un lac et nous confirment l'existence d'une grotte.

En effet, gael, francois et regis avaient rebrousse chemin dans la riviere, il y a deux jours, afin de ne pas etre pris par la nuit.

L'on s engage donc dans le lit de la riviere que nous suivons, les pieds dans l'eau, et finissons par apercevoir un enorme trou nois entre les branchages. Bingo! C'est bien la perte de la riviere que nous desescaladons.

Le porche fait une telle hauteur que j'ai du mal a en estimer la hauteur. En contrebas, on entend la riviere couler. Tout se desescalade et l'on atteint facilement le cours d'eau qui serpente a travers une salle de dimension impressionnante, comblee en partie par de la boue et du sable.

En amont un siphon alimente en eau la grotte et en aval un autre siphon encombre de branchages, avale le cours d'eau. Tous deux impenetrables, nous decidons de sortir afin de redescendre au village au plus tot.

Nous sommes tres excites, et sur le chemin du retour, les pronostics vont bon train quant aux decouvertes de la seconde equipe, qui est grimpee a Ban Bouak en moto.

Arrive au pied de la montagne, a Ban Namken, nous demandons aux policiers en faction de nous arreter une voiture afin de nous eviter les 20km de marche jusqu'a la maison.
Ceci se fait sans probleme.

Ce service ne coutera qu'un potiron au pauvre conducteur de camion qui nous prendra en charge et a nous... rien.

Woop woop la police c'est super !


Gabriel

Perte de la Nam Samoy : par Julie !
Equipe : François, Régis, Catherine, Julie
Secteur : Banbouak (village situé à 16km à l'Est de Kasi)

Après deux tentatives avortées pour rejoindre Banbouak, nous avons décidé hier de louer des motos, pour arriver par nos propres moyens à destination. Après avoir traversé le village et atteint le lit de la Nam Samoy, nous nous divisons: Cat monte la garde à côté des motos, pendant que François, Régis et moi, suivons le tracé sinueux de la rivière. L'eau se perd progressivement par sous-tirage, nous nous trouvons alors dans un lit relativement large, asséché et encombré de gros troncs.

Notre progression s'arrête sur un cirque calcaire de 25 mètres de haut par 35 de large environ, perforé à divers endroits. Un boyau prometteur (developpement : 45m) situé à la base du cirque est topographié. Relativement étroit, il aboutit après une longue trémie à -16m sur un puits infranchissable sans équipement.Un très fort courant d'air laisse présager d'une suite interessante.

Pendant ce temps, Cat a établi un premier contact avec les habitants de Banbouak. Notre interlocuteur: Yang Sualor (alias Yann Solo) se propose de nous faire visiter quelques cavités proches du village suivant (Long Mak Khai). Le trajet à moto sur la grande route chaotique est une expérience inoubliable pour moi, qui suis accrochée, crispée derrière Régis, dit "l'aigle de la route"...

La cavité visitée se situe sur un petit piton proche de l'entrée du village. Percé à deux endroit, l'ensemble du réseau forme un enchevètrement de plusieurs petites galeries fossiles. Les porches d'entrée sont relativement larges et donnent accès à plusieurs puits borgnes (à descendre pour verification).

La journée écoulée, nous décidons de revenir demain, peut-être pour plusieurs jours, afin de poursuivre l'exploration de ce nouveau massif. Le retour à Kasi se fait en deux temps. Cat et Régis foncent jusqu'à la vallée, pendant que François et moi après avoir fait voler la pédale de frein sur une caillasse mal placée, finissons la route de nuit, en retenant la moto à chaque descente.


Etude et Exploration des Gouffres et Carrières -