Paris 03h22
Vientiane 09h22
Expéditions Spéléologiques au Laos
 

vendredi 19 février 2010

   
Julie

Perte de la Nam Sana
Partis tot de Kasi a moto, nous arrivons, Cat, Francois, Regis et moi a Ban Bouak. L'idee etant de former deux equipes. L'une pour descendre le puits de Tham Nam Samoy, l'autre pour explorer et topographier la perte de la Nam Sana reperee lors du dernier sejour a Ban Bouak.

Regis et moi repartons donc pour quelques minutes de moto, afin de rejoindre le sentier partant plein Sud, vers la Nam Sana. Il nous faut comme la premiere fois, gravir un petit piton (alt. 1350m) pour redescendre 400m plus bas jusqu a la perte.

Des trous creuses de part et d'autre du sentier sont le temoignage de planques des coco Laotiens
pour surprendre les troupes isolees de l'ennemi s'aventurant a pied dans cette zone (de tres belles photos ont ete prises ce jour selon reconstitutions fidele de l'histoire). Arrives a destination, nous mangeons la maigre ration amenee avec nous, et commencons le travail.

DESCRIPTION.
La perte encore active, donne sur un grand porche de 15m de large par 20m de haut, accessible apres escalade de gros blocs et equipement d'un R8. L'eau de la riviere passe sur la droite au niveau du porche. La presence de gros blocs d'effondrement permet une progression limitee de 15 m environ a l'interieur de la cavite. (attention la roche est tres lisse et glissante).

Apres ca, l'eau en fort debit s'engouffre avec fracas dans la galerie qui ne fait plus que 5 m de large, sans prise apparente pour la progression. Une dernier visee de 18 m relevee grace au distolaser a ete relevee entre la fin des blocs et le bout de cette galerie.

Cette topo finie, nous tentons de rejoindre le niveau fossile, mais l'heure passe, et il est temps pour nous de rebrousser chemin.

Nous rejoingnons le village peut apres la tombee de la nuit. Cat et Francois, soulages de nous voir, nous racontent leur journee forte en decouverte.

Assis au coin du feu dans la maison de Yann Solo, le repas ne tarde pas a etre servi. Au menu, riz et poulet bouilli, coupe a la machette. Peau, chair, carcasse et entrailles, la volaille pulverisee flotte dans un bouillon, releve de gingembre. Mais comme dirait l autre, on ne va pas en faire un hmong.

Apres soupe, nous montrons qq photos a Yann Solo et sa famille, qui rient de se voir sur l'ecran de nos appareils. Puis tout le monde va se coucher. Cat et moi restons chez Yann, alors que regis et francois iront ronfler ailleurs...


Etude et Exploration des Gouffres et Carrières -