Paris 04h23
Vientiane 10h23
Expéditions Spéléologiques au Laos
 

lundi 26 mars 2001

Yann

Voyage voyage !
Roissy, la veille, 09h00. L'attente interminable commence : 3 h avant le décollage puis 12 h de vol direct jusqu'à Kuala Lumpur (Malaisie). 12 h interminables où les films s'enchaînent avec les repas servis par les stewards et les hôtesses, en costumes verts à fleurs, de la Malaysia Airlines.
Arrivés à Kuala Lumpur à 06h00, heure locale, pendant 4 h, dans un état semi-comateux, nous essayons de dissiper le manque de sommeil du voyage. Kuala Lumpur est juste pour nous la façade de la Malaisie avec cet aéroport paraissant flambant neuf, son immense serre en son centre et ses hôtesses d'accueil portant le voile. Pays musulman où, nous prévient-on dans l'avion, le trafic de drogue encourt la peine de mort.
Nous enchaînons par 2 h de vol vers Bangkok (capitale de la Thaïlande). Notre itinéraire défile à travers le hublot, l'avion longe les côtes. Avant même de fouler véritablement l'Asie, nous la contemplons d'en haut. Le spectacle est magnifique avec ses rivières qui serpentent en lacets parmi les palmiers et les habitations. A l'atterrissage, on peut voir le golf qui se pratique jusqu'au bord des pistes.
Bangkok enfin ! Nous sommes à la première étape de notre expédition. Il est 11h00. Cela fait maintenant 21 h que nous avons quitté Paris et l'interminable attente continue ici.
Notre train pour Nong Kaï Maï, ultime ville avant la frontière et la capitale du Laos - Vientiane -, n'est qu'à 19h45. Notre point d'attente sera en partie, le Louis's Corner, cafétéria climatisée de l'aéroport. La gare est juste à côté mais nous ne sommes pas encore habitués aux 35° à l'ombre, cumulés avec une humidité et une pollution très importantes. L'acclimatation est assez pénible pour tout le monde.
Nous faisons quelques sorties pour supporter cette fournaise, notamment en visitant un temple dressé de l'autre côté de l'autoroute. La voie de chemin de fer est encastrée au milieu de cette autoroute, ainsi qu'un petit marché.
Nous décidons de passer les 2 dernières heures au bar-resto de la gare ferroviaire. Là, des bonzes attendent patiemment le train sur des bancs tandis que les militaires mettent des remix de musique Thaï sur le karaoké. L'Asie ...


Etude et Exploration des Gouffres et Carrières -