Paris 07h05
Vientiane 13h05
Expéditions Spéléologiques au Laos
 

vendredi 28 février 2014

   
Cédric

Rivière de la Nam Sana - Cédric, Guillaume, Mimo et Régis
Lever sept heure un peu frigorifié mais on a pas mal dormit.
Le vif du sujet se prépare. On part pour la journée.
Mimo nous amène a l'aplomb de la rivière après un petit tunnel.
Guillaume et moi descendons pour topographier vers l'amont pendant que Mimo et Régis s'occupe d’équiper le puits de sortie vers la résurgence.
On part donc vers l'amont Guillaume et moi en suivant les premiers points topographier quelques jours plus tôt par Brewal et Mimo.
C'est ma première et mes sens sont en surkif.
On marche sur quelques pierres mouillées et on traverse un grand chaos pour finalement arriver dans une partie haute de plafond sur la rivière . Il va falloir mettre les pieds dedans les mecs!
C'est partie mais après deux points de topo on décide de s’arrêter pour préserver le matos qui n'aurait pas supporter une mise a l'eau plus importante.
On repart en arrière et on repère un départ .
on tâtonne et sur un sol vierge de pas on s'engouffre dans quelque chose qui ressemble a un shunte . En tous les cas on monte et il semble que c'est conséquent.
Première difficulté il faut installer une corde sur du naturel pour descendre de quelques mètres dans une marmite. on continu a monter et arrive dans un conduit étroit qui se finit par une passerelle a l aplomb d'une chute de six mètres. Guillaume est pas très chaud mais on sent un courant d'air qui nous motive a l'équiper et a poursuivre notre exploration. C'est notre dernière corde. on repart vers l'amont et on découvre quelques chauves souris, la sortie est elle la? Malheureusement on se retrouve sur un aplomb qui débouche sur de belles vasques remplies d eau en charge. C'est finie il faut revenir!
On a un peu de temps pour regarder car jusqu'ici on a fait une belle topo en première et en directe.Tiens une blatte de six centimètres et elle se fait attaquer par une araignée qui protège son foyer. Et les deux chauves souris se sont sans doute réveille pour aller becter.
La montée de la marmite en peu dure pour moi car j'arrive pas a décrocher mon croll, je m énerve. Et puis on est un peu crever par les huit heures sous terre.
On rebrousse chemin avec de bonnes conditions et on arrive sous le tunnel d'entrée avec Mimo qui arrive synchrone de son exploration.
Et on retourne au campement après que Mimo et Guillaume aient déséquipé le puits.
Deuxième nuit au campement. Feu de bambou , noddle cup riz, laolao et installation de bâche sur feuilles de bananier, tente de hamac moustiquaire versus Mimo et dodo.


Etude et Exploration des Gouffres et Carrières -