Paris 07h38
Vientiane 13h38
Expéditions Spéléologiques au Laos
 

jeudi 03 mars 2016

   
Régis

Nam Song Nord
Brewal à eu chaud dans son sac de couchage moi, j'ai eu juste assez chaud pour pioncer. Comme dit Brewal, j'ai pris juste ce qu'il faut comme vêtements, pas trop, je me suis servit de tout.
On se lève avec le début du jour, c'est coule, il est six heures donc on la journée pour nous. On se boit du café en poudre avec de l'eau froide et quelque oréo à becter. On enquite puis part topographier le porche vu la veille. Oups, soixante dix mètre de topo dans la poche.
Nous repartons en moto direction le font de la vallée principale afin d'atteindre notre objectif suivant, la perte numéro deux de la Nam Song Nord. Nous galérons un peu dans la végétation assez drue. Nous revenons en arrière car on est sensé tomber sur sentier qui nous emmène sur place, à cinq cent mètre de la là ou on a garé les motos. On tombe direct sur un Hmong qui nous y guide. Un puits part direct de l'entrée. On se met à l'équiper. On descend un premier puits. Notre Hmong descend sans soucis en s'aidant de notre corde. C'est chaud mais il s'en bat les couilles. A ma base, deux puits s'offre à nous. Le Hmong me gratte et passe devant sans corde et s'engouffre dans le puits de droite.Il remonte et nous l'équipons pour le descendre. Il s'avère qu'il s’arrête sur un enchevêtrement de bois qui bouche. Nous remontons et équipons le puits de gauche. Ça descend puis merde plus assez de corde malgré que nous ayons coupé la corde du départ pour l'utiliser. Bon, tan pis, ça descend encore mais c'est déjà pas mal, nous reviendrons avec plus de corde pour poursuivre. Il est temps de se rentrer car il nous reste trois heures de jour et que les piste la nuit au Laos, c'est pas forcément super. Nous laissons l'équipement et retournons aux moto avec ,notre Mong. Nous prenons son téléphone. Il se prénomme Pathi Hum.
Bon, on se casse quand même contents de nos trouvailles car c'est prometteur.
Je fais deux panne sèches, et Brewal une mais il a une petite bouteille en surplus donc pas grave. Ma chêne déraille mais heureusement, on est à l'entré d'un village et une nana appel un gadjo afin de m'aider. En un quart d'heure, la moto est réparé, ça me coûte 5000 kip soit 50 centimes d'euro.
Nous revenons à Muang Meth et retrouvons nos camardes en espérant que les découvertes ont été bonnes pour tout le monde.


Etude et Exploration des Gouffres et Carrières -